Roses anciennes, anglaises et autres…

Quand on est au milieu des roses, on en prend le parfum.

— Proverbe russe.

Je ne suis pas originale en disant que j’aime les roses: cet amour est si évident qu’il en deviendrait presque banal!
Pour ma part, j’ai commencé à aimer les rosiers anciens et les rosiers anglais pour leur beauté, leur générosité, leurs parfums, puis j’ai découvert les roses françaises, allemandes et autres qui ont toutes des qualités particulières irrésistibles.
Ces roses, comme les pivoines, représentent pour moi les fleurs romantiques par excellence…
La majorité de ceux qui ont été plantés dans notre jardin sont nés dans les serres de David Austin, ce formidable obtenteur de roses dont je reparlerai, et qui nous a quittés en décembre 2018, transmettant le flambeau à son fils.
Ils ne sont bien sûr pas les seuls créateurs de roses anglaises, mais leurs rosiers sont réputés et abondamment primés pour leurs multiples qualités parmi lesquelles leur résistance aux maladies.
Les rosiers anglais sont loin d’être les seuls à vivre dans notre jardin.
Au fil du temps et des cadeaux qui me sont offerts, j’ai commencé à découvrir les producteurs français, allemands, espagnols…
En principe, pour qu’un rosier soit planté dans le Jardin d’Ecriplume, il doit avoir une qualité essentielle: son parfum.
Sa résistance, sa beauté, les mille pétales et les couleurs comptent aussi, bien sûr… mais il m’est impossible de résister au parfum fruité ou capiteux…
Voici quelques perles des lieux, que je détaillerai au fil des pages…
J’oubliais: le Jardin d’Ecriplume se trouve en Franche-Comté, dans le département de la Haute-Saône… là où je vois la vie en roses!

Ecriplume

Contact: ecriplume@gmail.com



Le cognassier du Japon

Cognassier sauvage

Devant la maison dans la haie qui nous protège de la route se trouve plusieurs arbustes ornementaux dont la floraison est

belle.
Parmi eux, le cognassier du Japon offre des fleurs rouge coquelicot, éphémères mais très spectaculaires.

Ecriplume

Desdemona

Desdemona, photo David Austin

Parmi mes rêves de roses il y a ceux pour lesquels j’hésite encore, et ceux dont je suis sûre que je les concrétiserai un jour.
Desdemona, de David Austin fait partie de cette deuxième catégorie.
Dès qu’il sera à nouveau disponible à la vente, je l’achèterai.
J’ai vu cette rose filmée et diffusée dans une vidéo dans le cadre d’un groupe Facebook consacré aux amoureux des créations David Austin.
Des jardiniers amateurs du monde entier y partagent leurs images et leur passion.
Celui-ci résidait aux Etats-Unis et a posté une courte vidéo de quelques secondes montrant ses roses Desdemona oscillant doucement sous un souffle de vent.
Elles étaient simplement sublimes.
A ce stade de leur floraison, les pétales, parfaites, affichaient un rose nacré d’une délicatesse presque indescriptible.

Ecriplume

Anémones en Suisse…

L’une de mes amies, qui habite Montreux, en Suisse, m’a envoyé cette photo d’anémones des bois.
Cette fleur que l’on appelle également Anémone Sylvie tapisse les forêts à cette période du printemps.
Une merveille…

Ecriplume

Remède anti confinement…

Je ne dirai jamais assez à quel point j’ai conscience d’être privilégiée de pouvoir vivre à la campagne et de bénéficier d’un grand jardin…
Une conscience d’autant plus aiguë que j’avais jusqu’ici toujours vécu en appartement.
En cette période de confinement que beaucoup subissent avec difficulté, je voulais partager quelques images du quotidien de ce jardin que j’aime tant, et qui débute à peine son réveil printanier…

Ecriplume

Vanessa Bell

Photo David Austinroses : Vanessa Bell

Parmi les roses que j’aimerais voir fleurir dans notre jardin, il en est une, délicate, qui me touche beaucoup: Vanessa Bell.
Créée par David Austin, elle est de taille moyenne mais son parfum est puissant et sa floraison en grappe généreuse.
J’aime généralement que le jaune des pétales soit rayonnant, mais la douceur pastel de ceux-ci est apaisante et ne fait pas encore partie de la palette de couleurs de la roseraie…

Ecriplume

La robe pourpre de Brother Cadfaël

Brother Cadfael, photo David Austin

J’ai toujours une petite liste de noms rosiers que j’aimerais voir rejoindre la roseraie.
Parmi ces noms, il y avait celui de Brother Cadfael, de David Austin.
Comme tous les nouveaux arrivés plantés ces derniers mois mais pas encore fleuris, je le présenterai en détails dans le Répertoire des rosiers du Jardin.

Mais je voulais saluer comme il se doit l’entrée de ce rosier offert par Promesse de Fleurs.
Je sais qu’il s’agit de l’un des plus parfumés de David Austin, et qu’il donne de grosses fleurs magnifiques.
Avant même qu’il ne présente le moindre bouton, je suis tombée sous le charme de ce premier feuillage printanier qu’il déploie depuis son arrivée.
Des feuilles rouges presque aussi belles que des fleurs…

Ecriplume