Le mystérieux tableau de la Dame à la Rose…

Auteur anonyme, Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg

J

« Qui peut se mesurer aux roses?

Mes Mille et Une Nuits

Je lisais un livre consacré la rose de Damas* lorsque je suis tombée sur cette description d’un tableau, par Clara Muller:

 » (…) Dans la mystique musulmane, la beauté, la perfection et la majesté des roses en font un reflet du monde divin. Ce type de représentation est également caractéristique de certains portraits persans de la dynastie Qajar (1786-1925), qui assiste à l’apparition d’huiles sur toiles de grande dimension, sous l’influence de l’art européen.
Un splendide exemple au début du XIXe siècle, aujourd’hui conservé au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, représente une femme de harem tenant près de son visage, pincée entre le pouce et le majeur, une rose qui souligne la teinte de ses joues. Une seconde fleur fraîche orne les cheveux d’ébène de la jeune femme, parmi perles et bijoux. Mais le peintre anonyme ne s’est pas arrêté là: la toile entière est un véritable déferlement de roses. Elles abondent dans la luxueuse tenue de la jeune femme, ornant par centaines les rayures blanches de sa veste ainsi que sa longue jupe noire. On les retrouve aussi comme motif de l’assiette posée derrière elle, du verre qu’elle tient à la main et de la carafe assortie, ornée d’une délicate branche de rosier et contenant probablement du sharbat, une boisson traditionnelle préparée à base de fruits et de fleurs, notamment d’eau et de pétales de roses. Plus qu’un simple portrait, la toile semble être un hommage à la fleur fétiche de la culture persane, utilisée non seulement dans les arts, comme symbole et motif décoratif, mais aussi quotidiennement dans les préparations culinaires, cosmétiques ou médicinales. »

Evidemment… il fallait que je trouve ce tableau.
Pour ce faire, je disposais d’ une multitude d’indices et de l’aide précieuse des moteurs de recherche qui m’ont menée à la photo ci-dessus, proposée sur Pinterest .
Tout semble correspondre… voici donc la mystérieuse Dame à la Rose décrite…

Ecriplume

  • ROSE, la rose de Damas en parfumerie. NEZ + LMR cahiers des naturels, collectif d’auteurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s