La vigne du Grand-Père

Mon mari a hérité de ses grands-parents la maison dans laquelle nous vivons.
Il lui a apporté un autre visage et un confort différent, mais il a laissé de nombreux éléments rappelant ce temps qui a bercé son enfance.
Parmi eux, la vigne du grand-père Francis a connu bien des travaux.
Elle a été partiellement déménagée, arrachée, replantée, mais elle a continué à nous gratifier de ses raisins, du blanc et du rouge, dès notre installation.


Elle court le long d’un mur, puis le long de l’enclos et du poulailler, encadre la fenêtre de mon bureau et a même décidé de prolonger son exploration du côté de la véranda.
Comme elle donne du raisin en abondance, elle attire des nuées d’oiseaux avec lesquels nous partageons les récoltes.
La force et la ténacité de cette vigne pourtant déjà très âgée me fascine.
Contre vents et marées, elle s’accroche, s’étend, file au gré de ses envies…
Un bel exemple de la force de la nature.

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s