La bambouseraie

Une partie du jardin est occupée par la bambouseraie plantée il y a quelques années déjà par mon mari.
Elle est suffisamment vaste pour servir de dortoir à des centaines d’oiseaux.
Chaque soir, ils regagnent ce refuge exotique, le transformant en une gigantesque auberge de jeunesse où les convives seraient du style chahuteurs.


Ils chantent et gazouillent à qui mieux mieux jusqu’à ce que, subitement, le silence s’installe pour la nuit, sur un mystérieux signal que nous ne percevons pas, nous qui n’avons pas d’ailes…

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s