Les rosiers sans épines

En haut: Ghislaine de Féligonde. En bas de gauche à droite: Kathleen Harrop, Veichenblau et Zépherine Drouhin. (Ces photos proviennent du site David Austin°

Le proverbe disant qu’il n’y a pas de roses sans épines n’est pas exact.
Ils ne sont pas très nombreux, mais les rosiers dépourvus d’épines existent.
Pour ma part, pour le moment, j’en ai un, planté à la fin de l’automne 2019, et que je n’ai donc pas encore vu en fleurs: le grimpant Ghislaine de Féligonde.
D’autres possèdent la même caractéristique de s’épanouir sans épines: Kathleen Harrop (dont il paraît qu’il est très parfumé et bien remontant), Veilchenblau (à la floraison unique mais au parfum d’orange et aux fleurs de couleur… mauve!) et Zépherine Drouhin (remontant aux grandes fleurs roses teintée de lilas, très parfumées).
Tous sont des rosiers grimpants… et j’avoue que les trois derniers, que je n’ai pas, me tentent beaucoup, que ce soit pour leur parfum ou pour leurs couleurs inattendues…

Ecriplume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s