Mes "intérieures"


Chez nous comme partout, il y a donc les plantes, fleurs et arbres du jardin, ceux qui vivent dans le Jardin d’Hiver, et les plantes qui ont trouvé leur place dans la maison même.
Comme j’ai habité toute ma vie en appartement avant d’avoir la chance d’emménager dans la maison d’enfance de mon mari, je me suis toujours entourée de plantes d’intérieur.
A certaines périodes de ma vie, j’en ai même eu beaucoup…


Aujourd’hui, plus concentrée sur l’extérieur de la maison et sur le contenu de la véranda, je me contente de quelques plantes qui m’ont toutes été offertes, et qui ont été installées près des fenêtres.
Parmi elles, nous avons un Cériman portant également le redoutable nom de Monstera deliciosa (photo ci-contre).
Il y a aussi du lierre simple et panaché, un Aucuba (en haut à gauche), un palmier nain connu sous le nom de Faux Doum (ci-dessous) et un arbre à soie (en haut, à droite).
Aussi appelée Pommier de Sodome ou Calotropis procera, cette plante est très commune en Afrique et au Moyen-Orient où elle se plaît dans les oueds…

Doum

Elle donne alors des fruits ressemblant à des petites pommes ovales.
Je n’ai donné que deux de ses surnoms, mais elle en porte de nombreux autres selon les régions où elle vit.
Au Maroc, elle est aussi connue comme « Arbre de Satan ».
Et les légionnaires, estimant que ses fruits ressemblaient beaucoup à des testicules, lui ont donné des noms nettement plus grivois, comme « l’Arbre à couilles » ou « le roustonnier ».
Très toxique en raison du latex qu’elle contient, elle est aussi utilisée notamment en comme plante médicinale.
Chez nous… elle se contente d’être belle.

Ecriplume