Le Hanami ou l’amour des cerisiers en fleurs

Le premier printemps que nous avons passé dans notre paradis franc-comtois a été magique…
C’était en 2018, une année extrêmement généreuse au jardin.
Jamais je n’avais vu une telle profusion de fleurs dans les arbres.
Pommiers, cerisiers, pêchers, poiriers… tous s’étaient transformés en bouquets géants.
J’ai passé des heures à les regarder, à les photographier, à me laisser éblouir par le spectacle qu’ils me donnaient…
Sans le savoir, je m’adonnais à une coutume traditionnelle japonaise: le hanami qui se traduit par « regarder les fleurs ».
Cet exercice consiste à apprécier la beauté des fleurs, et principalement celle des fleurs de cerisier (sakura), lorsqu’elles apparaissent dès fin mars ou début avril.

Dans ma vie précédente, la simple vue d’un unique arbre en fleurs perdu dans la campagne ou en ville m’enchantait déjà… c’est dire ce que j’ai pu ressentir lorsque l’ensemble du verger est entré en floraison.
J’ai eu l’impression, pendant quelques jours, de vivre dans un rêve, dans un décor enchanté.
Une vague blanche et rose traversait le jardin…
Le printemps suivant a été moins riche du point de vue de la floraison des arbres et, forcément, de l’apparition des fruits par la suite.
J’attends donc de découvrir ce que ce printemps 2020 nous réserve.
Qu’il y ait beaucoup ou peu de fleurs, je m’adonnerai avec délice à cette activité spontanée qu’est le hanami, qui nous plonge dans la contemplation de ces merveilles de la nature…

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s