Planter quand le sol ne s’y prête pas…

Les sols ne se prêtent pas tous facilement à la plantation des rosiers ou autres végétaux.
Celui de notre jardin présente plusieurs caractéristiques parmi lesquelles un véritable handicap: il renferme d’énormes blocs de pierre, ce qui rend chaque intervention très compliquée.
Pour les derniers rosiers arrivés, mon mari a eu la désagréable surprise, en creusant, de découvrir des pierres encore plus grosses que d’habitude.
Il ne s’avoue pas vaincu et livre un véritable combat de titan face à ces adversaires de taille…
Comme la terre est pauvre, il l’enrichit ensuite avec du terreau bien choisi et de l’engrais naturel.
Les résultats sont toujours à la hauteur de ses efforts…

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s