The Poet’s Wife

On dit que le jaune est la couleur la moins aimée.
Pas par moi du moins…


J’ai deux rosiers jaunes dans la roseraie, dont un, planté cet automne, n’a pas encore fleuri, et je suis attirée par un troisième qui porte un nom qui m’a intriguée: The Poet’s wife.

A quelle femme de poète pensait David Austin lorsqu’il a créé cette fleur très parfumée?
Je n’ai pas réussi à trouver la réponse pour le moment…

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s