Marie Curie

Le rosier Marie Curie a été l’un des deux rosiers que m’a offerts mon fils pour mon soixantième anniversaire, au printemps 2019.
Je ne le connaissais pas et, dans un premier temps, ce petit rosier a été planté « en zone test » pour que je puisse le découvrir.
Au cours de sa première année parmi nous, il a donné une seule et unique fleur couleur abricot.
C’est là que j’ai pu découvrir ce qui, à mes yeux fait l’une des forces de ce petit rosier: son parfum.
On le dit épicé, je le trouve pour ma part délicieusement délicat, très féminin.
Il méritait largement de se trouver au coeur de la roseraie…
Il a donc déménagé et n’a pas tardé à me montrer combien il appréciait cette initiative.
Lui qui était resté très petit a commencé à grandir et à former des boutons qui éclosent depuis le début du mois de juin, après une tentative avortée en mai.

Je sais qu’il va continuer à croître à son rythme, formant des grappes de cinq à six fleurs.
Très résistant aux maladies, il arbore un beau feuillage vert foncé qui semble insensible à la marsonia si présente chez plusieurs de mes rosiers.
En revanche, il n’aime pas beaucoup la pluie, comme la plupart de mes rosiers romantiques.

A noter qu’il est issu du croisement entre Coppélia, le rosier père, et Allgold et Yellow Cushion, les rosiers mères. On retrouve également ce rosier sous les noms Romantic Dream et Umilo.

Ecriplume

A savoir: 

  • Type de Rosier: Rosier français
  • Obtenteur: Meilland
  • Année d’Obtention :1997
  • Appellation:  Marie Curie® Meilomit
  • Port: Buissonnant, irrégulier
  • Espèce: Floribunda  
  • Couleur: Orange abricot clair, jaune vif à la base
  • Parfum: Parfum fort, légèrement épicé.
  • Type de fleur: Corolles très doubles de 8 cm de diamètre
  • Feuillage: brillant
  • Floraison: Remontante et constante de mai à octobre 
  • Résistance aux maladies: Très bonne
  • Hauteur:  Jusqu’à 90 cm
  • Largeur: Jusqu’à 1,50 cm
  • Floraison:  Remontante
  • Diamètre de la fleur: Coupes pouvant aller jusqu’à 9 cm de diamètre
  • Feuillage: Caduc

Besoins:

  • Type de sol: Rustiques
  • Climat: Tous
  • Exposition: Soleil, mi-ombre
  • Distances de plantation: Environ 50 cm entre chaque pied
    La taille s’effectue en mars, car c’est un rosier remontant. Dans les régions du sud de la France, la taille se réalise parfois dès le mois de janvier. Effectuez une taille courte (à 2-3 yeux, ou la longueur d’un sécateur). Cette taille est indispensable pour obtenir un beau rosier, pour limiter les maladies et pour stimuler la floraison.

D’où vient son nom?

Nommé ainsi pour célébrer le 85e anniversaire du prix Nobel de chimie de Marie Curie.

Les couleurs de la roseraie..

Une roseraie est comme un plan de table.

Certains convives s’entendent mieux que d’autres.
Dans le cas présent, certaines couleurs se marient entre elles avec plus ou moins d’harmonie.
Aujourd’hui que tout est en fleur, je savoure le résultat… et les surprises que m’offrent certains rosiers venus glisser leurs fleurs là où je ne m’y attendais pas.

Quand Pomponello s’incruste parmi les roses Nelson Monfort

Ecriplume


Geoff Hamilton

Enfin!
Planté dans la roseraie le 15 mai 2018, le rosier anglais Geoff Hamilton de David Austin ne se décide qu’aujourd’hui à m’offrir une floraison digne de ce nom… me permettant de lui consacrer cet article et de prendre suffisamment de photos de lui pour ne pas avoir recours à une banque d’images.
Il faut dire qu’il a des circonstances atténuantes…
C’est l’un des rares rosiers que j’ai commandés chez Guillot.
A son arrivée, il a été planté dans une partie du jardin qui n’était pas fait pour lui.
Et il a végété…


Un mois après son arrivée, quelques boutons orangés ont commencé à poindre.
De tous ces boutons, un seul est arrivé à terme et m’a donné une petite rose.
Une seule et unique fleur… avant une longue hibernation.
Durant le printemps et l’été 2019, aucun autre bouton n’est apparu.
Voyant que ce rosier ne prospérait pas et restait très petit, j’ai demandé à mon mari de le changer de place en automne 2019.
La roseraie était cette fois bien conçue, avec ses allées et son coeur…
Geoff a trouvé sa place… et a semblé apprécier le déménagement.
Au début du printemps 2020, il a triplé sa taille initiale, formant des grappes de boutons.
Et enfin, en ce mois de juin, sont apparues les premières « vraies » roses de couleur rose tendre au parfum de pomme.
Plus on s’éloigne du coeur de la fleur, plus le rose des pétales devient pâle
Ces roses ravissantes qui ont une particularité: elles sont en calices et non en coupes.
Ce rosier méritait d’avoir à son égard un peu de patience.
Son seul souci: il supporte mal la pluie…
Est-ce pour cela qu’il n’est plus disponible à la vente chez David Austin?
Je l’ignore… et le regrette.

Ecriplume

A savoir: 

  • Type de Rosier: Rosier Anglais 
  • Obtenteur: David Austin 
  • Année d’introduction : 1997
  • Appellation:  Ausham
  • Autre nom commun: Rose anglaise
  • Port: Buissonnant, érigé
  • Famille: Rosier Anglais Hybrides de Rosier Ancien
  • Couleur: Rose tendre
  • Parfum: Parfum de rose ancienne avec une note de pomme
  • Floraison: Remontante 
  • Résistance aux maladies: Bonne 
  • Hauteur: 1,20m
  • Largeur: 1 m 
  • Feuillage: Caduc

Besoins:

  • Type de sol:  Tous.
  • Climat: Tous
  • Exposition: Soleil, mi-ombre

D’où vient son nom?
Voici ce que l’on trouve sur ses origines sur le site David Austin : Baptisé pour attirer l’attention du public Geoffrey Stephen Hamilton était un jardinier, diffuseur et auteur anglais, mieux connu comme présentateur de Gardeners ‘World à la télévision de la BBC dans les années 1980 et 1990.

Les rejetons grandissent…

Nos quatre canetons Coureurs Indiens grandissent…
Toujours sous l’oeil vigilant de leurs deux mères poules, ils sont curieux, gourmands voire voraces, vifs et attendrissants.
Ils se sont désormais parfaitement habitués au mode de vie du poulailler, acceptés par chacune des occupantes, qui ne semblent pas se formaliser de l’aspect original de ces curieux poussins!

Ecriplume

Abraham Darby

J’ai plusieurs fois déjà parlé du rosier Abraham Darby de David Austinqui est le premier de ceux que j’ai achetés.
Il m’accompagne depuis plusieurs années, a vécu en Suisse avant d’être replanté dans la roseraie de Franche-Comté.
Ce rosier ne m’a jamais déçue…

Cette année encore, il continue à nous offrir à foison des « roses choux » magnifiques, énormes et odorantes…
Bien sûr, il est malheureusement sensible à la maladie de la tache noire, comme beaucoup d’autres.
Mais en contrepartie, il est somptueux…
Je crois que je ne comprendrai jamais pourquoi l’entreprise David Austin a arrêté de le commercialiser…
Heureusement, on le trouve encore chez d’autres pépiniéristes.

Ecriplume

Pomponella

J’ai pris l’habitude de ne faire une présentation complète de chacun de mes rosiers qu’une fois qu’ils ont suffisamment fleuri pour que je puisse l’illustrer de mes propres photos.
Il faut généralement un an pour que les roses soient suffisamment belles et nombreuses pour ce faire.

Pour certains qui ont déjà trois ans mais qui ont une floraison frileuse, je n’ai pas encore pu y arriver.
Pour d’autres particulièrement généreux, je peux les présenter quelques mois à peine après leur plantation.
C’est le cas pour Pomponella, ce ravissant rosier allemand créé par Kordes, planté dans la roseraie le 29-10-2019.
Il fait partie de la collection Féerique et, depuis les premiers jours de son éclosion, n’a cessé de m’offrir de jolies petites roses doubles toutes rondes, ressemblant à autant de pompons…
J’aime ses fleurs à chaque étape de leur floraison, mais tout particulièrement à l’état de boutons bien serrés.

Il paraît que cet adorable arbuste ne dépassera pas une taille de 60 centimètres, et qu’il fleurit durant cinq à six mois, par vagues successives…
C’est exactement ce qu’il fait actuellement!
Ses fleurs commencent à se présenter par grappes évoquant les roses anciennes.
Même si son parfum est très léger, ce rosier est pour moi une trouvaille une petite merveille que je suis très heureuse d’avoir dans le jardin…

Ecriplume

A savoir: 

  • Type de Rosier: Rosier Allemand 
  • Obtenteur: Kordes
  • Année d’Obtention : 2005
  • Appellation: Rosier floribunda Pomponella
  • Cultivar: Pomponella® Korpompan
  • Inflorescence Corymbe
  • Port: Rosiers Arbustif 
  • Famille Rosiers Allemand Hybride de Thé de type Grandiflora
  • Couleur: Rose vif moyen
  • Parfum: Léger
  • Résistance aux maladies: Bonne 
  • Hauteur: 0,60 m
  • Largeur: 0,80 m 
  • Floraison: De juin à octobre
  • Diamètre de la fleur: 4 à 5 cm
  • Feuillage: Caduc.

Besoins:

  • Type de sol: S’adapte à tous les terrains
  • Climat: Très rustique.
  • Exposition: Soleil, mi-ombre

D’où vient son nom?
Son nom lui a été donné en hommage Madame de la Vallière (Françoise-Louise de la Baume-Leblanc 1644-1710), première favorite officielle de Louis XIV.
Plusieurs des rosiers Kordes ont reçu les noms des principales maîtresse royales de l’Histoire… dans l’espoir qu’à leur tour, ils deviennent les « favoris » de nos jardins…

Immersion dans la roseraie…

Les photos ne rendent pas avec justesse l’aspect de la roseraie….
Depuis que ces photos ont été prises, la pluie est passée par là, abîmant quelques fleurs et en faisant pousser d’autres.


Sous les rayons du soleil qui refait son apparition, gageons que le jardin va nous offrir une nouvelle explosion de couleurs et de senteurs…

Ecriplume

Rosiers d’intérieur, le retour!

Au début du printemps, mon Capitaine a eu la bonne idée de sortir mes rosiers d’intérieur de la véranda pour qu’ils profitent de la pluie.
Moins bonne idée: il a oublié de les rentrer… et cette nuit-là qu’ont eu lieu les dernières gelées nocturnes qui n’ont fait qu’une bouchée de mes pauvres petits rosiers.
Confuse, ma tendre moitié a aussitôt assuré qu’il les remplacerait… ce qu’il a fait cette semaine.
Quatre charmants rosiers nous offrent une première floraison et vont être installés dans le grand pot en terre cuite prêt à les accueillir!

Ecriplume