Dorothy Perkins et ses surprises…

Lorsqu’est arrivé mon premier « pleureur », le 2 février 2020, j’ai eu des craintes.
Cela faisait plusieurs mois que je cherchais à en acquérir un correspondant à mon attente, mais les pleureurs, sans doute très demandés, n’étaient pas disponibles à la vente.
En février donc, j’ai enfin pu en acheter un en racines nues, arrivé de chez Delbard.
Arrivés remarquablement emballé, il a été planté sans tarder et équipé d’un tuteur « parapluie ».
Puis, j’ai attendu… attendu… attendu…
Le temps passait, le printemps s’intallait, mais les seuls signes de vie étaient de minuscules bourgeons de feuilles qui commençaient à apparaître très timidement.
Je m’étais fait une raison, évidemment, convaincue qu’il faudrait au moins une bonne année pour que mon protégé produise quelques feuilles.
Je l’ai laissé en paix jusqu’à ce vendredi où j’ai réalisé que non seulement il avait donné un coup de fouet à son feuillage mais, qu’en plus, il était couvert de petits boutons de roses!
C’était inespéré!
Dorothy Perkins pourrait donc bel et bien nous offrir des roses pour son premier été parmi nous…. gagnant ainsi le droit d’être présenté dans ces colonnes d’ici quelque temps…

Ecrplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s