Les rose d’Anita

Si mon mari a bien connu les personnes qui occupaient la petite maison située au bord de la rivière, à quelques mètres de la nôtre, je les ai à peine croisés avant qu’ils ne décèdent tous les deux, à quelques mois d’intervalle.
Ils étaient Suisses allemands.
Retraités, ils passaient quelques mois par an dans leur nid de Franche-Comté où il avaient planté plusieurs rosiers.
Anita les aimait beaucoup et s’en occupait avec amour.
Aujourd’hui, à chaque printemps, ses roses refleurissent, aussi belles qu’avant.
Comme si elles voulaient rendre hommage encore et encore à celle qui les a tant aimées…

Ecriplume



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s