Marie Curie bis

J’ai parlé voici quelques jours du rosier français Marie Curie de Meilland, qui a eu de la peine à démarrer dans le jardin, mais qui, cette année, semble avoir pris son envol.
Je ne croyais pas si bien dire…


En quelques jours, cet adorable rosier a mis les bouchées doubles, comme s’il voulait me remercier de l’attention que je lui porte…
Il est méconnaissable, plus beau qu’il ne l’a jamais été avec ses grappes de roses tendres au parfum d’une finesse exceptionnelle.
Avouez qu’il aurait été dommage de ne pas vous en faire profiter…

Ecriplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s