Hey, Jude…

Mes rosiers ont le don de susciter en moi des émotions très fortes.
Pour sa deuxième grande floraison de l’année, Jude The Obscure de David Austin m’offre des roses très différentes de celles qu’il me réserve au printemps (voir ci-contre).

Mais sa couleur si délicate et son parfum me font fondre…
Pas vous?

Ecriplume

Une réflexion sur “Hey, Jude…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s