Le charme pétillant de Gishlaine de Féligonde

Le temps changeant qui caractérise cet été a des conséquences sur la roseraie…
Les rosiers, abondamment arrosés par la pluie, grandissent de manière parfois démesurée.
Même si les roses n’apprécient pas toutes d’être mouillées et me le font savoir en arborant un aspect trempé, elles se multiplient avec enthousiasme dès que le soleil revient.
D’autres enfin tardent à apparaître.
Et puis, il y a Ghislaine de Féligonde
Ce merveilleux rosier ancien qui a la particularité de passer par plusieurs couleurs distinctes au fil de sa floraison, a fait une timide apparition début juillet avant de s’épanouir joyeusement depuis quelques jours.
Ses petites fleurs dorées, jaunes, oranges puis blanches dégagent un parfum très doux, légèrement musqué, et apportent une touche très originale au jardin de roses…
Notre rosier est encore très jeune puisqu’il a été planté en octobre 2019, mais a déjà tout d’un grand…
Grimpant, il va avoir pour mission de pousser le long de l’un des quatre fins piliers d’une arche croisée à quatre pieds qui fait effet de kiosque romantique.
Pour le moment, il a dépassé le mètre de haut et semble prendre sa tâche très à coeur!

Ecriplume