Sunny sky, nouveau venu…

Sunny Sky

A quelques jours du premier jour de l’automne, un nouveau rosier fait son entrée dans le jardin: Sunny Sky, création de Kordès.
Ma motivation pour le choisir tenait en deux arguments…
Le premier: il semblerait que le rosier Charles Darwin de David Austin n’ait par survécu à cet été.
Je le laisse en paix, espérant un miracle comme ce fut le cas pour Domaine de Chantilly qui semble repartir après avoir presque entièrement séché…
Mais je crains que ce joli rosier jaune ne me fasse faux bond… raison pour laquelle j’ai voulu introduire une nouvelle touche de cette couleur dans la roseraie, déjà illuminée par le magnifique Golden Celebration.

La deuxième raison est très pragmatique: de tous mes protégés, les rosiers allemands de Kordès figurent parmi les plus résistants.
Celui-ci est annoncé comme très vigoureux, imperméable aux maladies.
Je vérifierai dès l’année prochaine si c’est exact!

Ecriplume

Une forêt de roses…

La pluie de cet été a eu une répercussion inattendue sur mes rosiers: ils ont grandi démesurément.
Si la floraison a été maigre durant la période pluvieuse, elle a explosé dès la mi-août.


Depuis, nous passons d’un ravissement à l’autre…
Il y a cependant eu des pertes.
Charles Darwin et Brother Cadfael, tous deux signés David Austin, n’ont pas supporté ces conditions météorologiques.
J’ai cru perdre également le très beau Domaine de Chantilly, mais après plusieurs semaines sans donner le moindre espoir de vie, il a repris, redonnant des feuilles, et me laissant espérer une floraison pour l’an prochain.

Sa réaction m’a confirmée dans l’idée qu’il faut laisser le temps aux rosiers…
Même si nous les pensons perdus, ne les arrachons pas, ou du moins pas tout de suite.
Ils ont des ressources que nous ne soupçonnons pas!

Ecriplume