Après la pluie…

Deux ou trois de pluie légère a permis au jardin de respirer… et de trouver un nouvel élan.
Désormais, pratiquement tous les rosiers sont en boutons (photo du centre), les pivoines sont sur le point d’éclore (photo de gauche) et le camélia qui a perdu presque toutes ses feuilles devenues brunes voit ses derniers boutons rescapés arriver à maturité (photo de droite).
Cette pluie bienfaisante a boosté la végétation, donnant enfin la force au rosier tige et au rosier pleureur de sortir quelques feuilles encore très timides.
Le jardin revit…

Ecriplume

Les signets nature de Flow

Il y a quelques mois, le magazine Flow a offert à ses lecteurs une petite collection de cartes ornées de reproductions d’oiseaux.
Il récidive pour son numéro de mars 2020 en proposant trois marque-pages signés pas Christie Rock, illustratrice britannique installée à Plymouth, sur la côté sud de l’Angleterre.
Elle y dirige avec sa mère un atelier-galerie d’art Only Originals.
Cette spécialiste de l’aquarelle puise son inspiration dans la nature, et est connue pour ses créations de fleurs, d’oiseaux tropicaux et… de papillons.
Papillons qui sont nombreux dans notre jardin et qui, par l’intermédiaire de ces marque-pages, nous accompagneront dans nos lectures!

Ecriplume

Le cahier de mes trouvailles…

Lorsque j’ai commencé à intégrer des roses dans le jardin, j’ai eu envie de réunir les notes que je voulais consacrer aux différentes variétés choisies.
Il me fallait pour cela un cahier dont la beauté serait à la hauteur de mes fleurs…
Je collectionne depuis longtemps les très beaux cahiers Paper-blanks.
Des objets d’exception à mes yeux…
C’est donc parmi eux que j’ai choisi mon préféré, l’un des plus fascinants, pour servir de support à ce journal de bord.
Il porte le nom de « Impressions Florales Lyonnaises », et est orné de patrons originaux inspirés de la nature.
Cette petite merveille reproduit une série de motifs de tissus français exceptionnels.
Avec sa couverture en relief et ses ornements raffinés, il est une invitation à l’écriture…

Ecriplume

La Maison de la Chouette

Dès que je me suis attachée à notre jardin, j’ai eu envie d’y introduire une maisonnette.
Au début, j’imaginais une cabane style mini chalet pour les enfants, mais je ne trouvais rien qui ressemblait à ce que j’espérais.

Cette cabane, je la voulais « carré-bossu », biscornue, rigolote…
C’était apparemment introuvable.
Jusqu’au jour où mon Capitaine a découvert la cabane de mes rêves par hasard, en passant devant une entreprise qui en exposaient.
Il m’a envoyé une photo et… j’ai craqué.
Je n’imaginais pas quelque chose d’aussi grand, mais j’ai peu hésité.


Quelques jours plus tard, elle faisait son entrée dans le jardin.
Dès son arrivée, elle a fait sensation.
Il faut dire qu’elle possède un charme fou qui la rend irrésistible aux yeux des grands comme des petits…
Comme la belle saison était bien avancée lorsque nous l’avons accueillies, nous nous sommes contentés de l’agrémenter d’une jardinière de

géranium en attendant que, en 2020, des fleurs, des plantes et des buissons odorants viennent embellir son environnement.
Mais, surtout, à ma demande, mon Capitaine a installé au-dessus de la porte une branche sur laquelle il a fixé une chouette qui a donné son nom à la maisonnette.
Et afin que notre chouette ne s’ennuie pas toute seule, il a installé un hibou bien caché dans les arbustes derrière la maisonnette
Il courtise inlassablement sa belle et veille sur les lieux, perché dans son arbre.
Pour les enfants, l’endroit est, au fil de leur imagination, la cabane des Lutins, la cabane de la Chouette ou la cabane de la Sorcière…
Et, à la période de Noël, on dit qu’elle sert d’escale au Père Noël qui y accorde une sieste avant de reprendre le fil de sa tournée…

Ecriplume