L’atout charme…

Une vieille échelle nettoyée, raccourcie et repeinte… Quelques fleurs multicolores… et le mur de mon bureau est rhabillé, ajoutant une touche d’azur dans le jardin!

Ecriplume

La floraison des pivoines

Comme d’habitude, les premières massifs de pivoines à fleurir dans le jardin sont les rouges.
Elles captent les regards… et l’intérêt des insectes satisfaits de les retrouver!
Chaque année, ces fleurs me laissent songeuses et forcent mon admiration.
Lorsque l’on sait qu’elles ont été plantées par la grand-mère de mon mari il y a plus de 20 ans, il y a de quoi être impressionnée par leur vigueur et leur beauté…

Ecriplume

Le radieux coléus

J’ai toujours aimé les coléus, cette plante tropicale au feuillage pétillant.
Le dernier acheté trône dans le Jardin d’Hiver, et y restera.
Car même si je sais qu’elle peut être disposée à l’extérieur, je ne pense pas que cette délicate et belle exotique serait capable de supporter nos hivers, sachant qu’elle grelotte lorsque la température passe sous la barre des 10°.
Etrangement, en été, elle supporte mal le plein soleil.
La solution idéale est donc soit de la tenir dans la véranda, à l’abri du grand soleil estival et des températures hivernales, ou de lui offrir une place dans une jardinière ombragée qui rentrerait pour la saison froide.
Celui-ci aura droit à tous les égards… et pourrait même être le premier spécimen à faire l’objet d’un bouturage, ce que je n’ai encore jamais fait avec mes précédents spécimens.

Ecriplume

Gel et camélias…

Le  printemps commence mal, malheureusement…
Les vignes et les arbres fruitiers qui étaient en fleurs ont énormément souffert du gel, plongeant les professionnels dans une détresse énorme.
Hier, je me suis décidée à faire le tour du jardin pour vérifier chacun de mes rosiers, notamment.
Le gel a brûlé beaucoup de feuilles, et je crains que deux ou trois rosiers ne survivent pas à cet épisode.
Episode qui devrait se renouveler la semaine prochaine…


Par chance, mes camélias ont eu le temps de sortir leurs fleurs.
Elles sont rares, pour le moment, mais si belles que je les ai immortalisées.
La photo du haut a été prise… de nuit.
Je craignais la réapparition du gel et j’ai voulu la photographier en pleine floraison avant que la météo n’intervienne.

Ecriplume

Récolte des bouillons blanc

Sous la houlette de mon mari, mon fils et mon petit-fils sont allés cueillir les fleurs de Bouillon blanc, aussi connu notamment sous le nom de Molène, herbe de Saint-Fiacre, oreille de saint Cloud, queue de loup, fleur de grand chandelier, cierge de Notre-Dame, ou, plus scientifiquement, de Verbascum thapsus.
Autant dire que la planrt est source d’inspiration!
Toujours utilisée dans la pharmacopée, elle sert notamment à confectionner des tisanes pectorales, du sirop…. ou de la liqueur qui porte parfois le nom de « liqueur d’or ».

Ecriplume

La deuxième vague…

Dans une roseraie, la belle saison se situe de mai à début juillet.
Ces deux mois sont ceux de la floraison la plus intense et la plus spectaculaire.
Ensuite vient ce que j’appelle le temps de la transition.
Les rosiers qui n’ont qu’une seule floraison se mettent en veille, même si certains nous réservent parfois la surprise de quelques fleurs supplémentaires par la suite.
Ceci dit, la saison ne s’achève pas pour autant: les « remontants » prennent la relève.
Si vous avez bien tenu compte de cette particularité lors de vos achats, vous pouvez, grâce à eux, avoir des roses jusqu’aux premières gelées.
C’est ce qui arrive dans notre jardin.
Tandis que certains rosiers magnifiques ont vu leurs fleurs se flétrir, une autre vague forment déjà des boutons pour amorcer leur deuxième floraison.
Ils sont plusieurs dans ce cas à nous préparer la suite… ou à l’avoir déjà amorcée.
J’avoue que l’un de ceux qui m’impressionnent beaucoup en ce moment, c’est Gertrude Jekyll dont j’ai déjà plusieurs fois parlé.
Pour sa première année parmi nous, il fait décidément une arrivée remarquée…
Toujours en fleurs, grand et solide comme s’il avait déjà quelques années de vie dans le jardin, il donne des fleurs sublimes sans discontinuer.
Et toujours ce parfum puissant…

Ecriplume

Immersion dans la roseraie…

Les photos ne rendent pas avec justesse l’aspect de la roseraie….
Depuis que ces photos ont été prises, la pluie est passée par là, abîmant quelques fleurs et en faisant pousser d’autres.


Sous les rayons du soleil qui refait son apparition, gageons que le jardin va nous offrir une nouvelle explosion de couleurs et de senteurs…

Ecriplume

Rosiers d’intérieur, le retour!

Au début du printemps, mon Capitaine a eu la bonne idée de sortir mes rosiers d’intérieur de la véranda pour qu’ils profitent de la pluie.
Moins bonne idée: il a oublié de les rentrer… et cette nuit-là qu’ont eu lieu les dernières gelées nocturnes qui n’ont fait qu’une bouchée de mes pauvres petits rosiers.
Confuse, ma tendre moitié a aussitôt assuré qu’il les remplacerait… ce qu’il a fait cette semaine.
Quatre charmants rosiers nous offrent une première floraison et vont être installés dans le grand pot en terre cuite prêt à les accueillir!

Ecriplume

Feu d’artifice couleur lavande!

Plusieurs plants de lavande fleurissent dans le jardin.
Leur façon de s’épanouir en bouquets étoilés est un véritable feu d »artifice…
Chaque printemps à la même époque, ils insufflent une petite touche provençale radieuse à notre coin de terre franc-comtois…

Ecriplume