Pomponella

J’ai pris l’habitude de ne faire une présentation complète de chacun de mes rosiers qu’une fois qu’ils ont suffisamment fleuri pour que je puisse l’illustrer de mes propres photos.
Il faut généralement un an pour que les roses soient suffisamment belles et nombreuses pour ce faire.

Pour certains qui ont déjà trois ans mais qui ont une floraison frileuse, je n’ai pas encore pu y arriver.
Pour d’autres particulièrement généreux, je peux les présenter quelques mois à peine après leur plantation.
C’est le cas pour Pomponella, ce ravissant rosier allemand créé par Kordes, planté dans la roseraie le 29-10-2019.
Il fait partie de la collection Féerique et, depuis les premiers jours de son éclosion, n’a cessé de m’offrir de jolies petites roses doubles toutes rondes, ressemblant à autant de pompons…
J’aime ses fleurs à chaque étape de leur floraison, mais tout particulièrement à l’état de boutons bien serrés.

Il paraît que cet adorable arbuste ne dépassera pas une taille de 60 centimètres, et qu’il fleurit durant cinq à six mois, par vagues successives…
C’est exactement ce qu’il fait actuellement!
Ses fleurs commencent à se présenter par grappes évoquant les roses anciennes.
Même si son parfum est très léger, ce rosier est pour moi une trouvaille une petite merveille que je suis très heureuse d’avoir dans le jardin…

Ecriplume

A savoir: 

  • Type de Rosier: Rosier Allemand 
  • Obtenteur: Kordes
  • Année d’Obtention : 2005
  • Appellation: Rosier floribunda Pomponella
  • Cultivar: Pomponella® Korpompan
  • Inflorescence Corymbe
  • Port: Rosiers Arbustif 
  • Famille Rosiers Allemand Hybride de Thé de type Grandiflora
  • Couleur: Rose vif moyen
  • Parfum: Léger
  • Résistance aux maladies: Bonne 
  • Hauteur: 0,60 m
  • Largeur: 0,80 m 
  • Floraison: De juin à octobre
  • Diamètre de la fleur: 4 à 5 cm
  • Feuillage: Caduc.

Besoins:

  • Type de sol: S’adapte à tous les terrains
  • Climat: Très rustique.
  • Exposition: Soleil, mi-ombre

D’où vient son nom?
Son nom lui a été donné en hommage Madame de la Vallière (Françoise-Louise de la Baume-Leblanc 1644-1710), première favorite officielle de Louis XIV.
Plusieurs des rosiers Kordes ont reçu les noms des principales maîtresse royales de l’Histoire… dans l’espoir qu’à leur tour, ils deviennent les « favoris » de nos jardins…

Un rosier devenu géant

Mme de la Vallière

Mme de la Vallière est le premier rosier allemand que j’ai acquis, signé Kordes.
J’aime énormément ses roses, superbes, tendres et romantiques.
La plante en elle-même m’a montré dès le départ combien elle était vigoureuse.

Les tiges se tiennent bien droites, sont solides, et supportent sans fléchir leurs fleurs.
Les deux boutures de ce rosiers que mon Capitaine a réalisées et plantées dans le jardin suivent exactement le même chemin et son déjà en fleurs elles aussi.
Au cours de ces derniers jours, la plante-mère a grandi d’une façon inattendue… jusqu’à être pratiquement aussi grand que mon qui mesure près de deux mètres…
Chaque tige se prolonge par de très nombreux boutons qui promettent une floraison magistrale…
Un enchantement…

Ecriplume


La Belle Rouet est arrivée!

Et voilà…
Le rosier La Belle Rouet dont je parlais il y a peu est arrivé et est désormais planté dans la roseraie.
Commandé en pot, il est pour le moment haut d’une vingtaine de centimètres, mais couvert de feuilles en début de croissance.
Un état parfait pour ce joli rosier envoyé par la maison Kordes, nouvelle perle dans le jardin…

Ecriplume

Mme de la Vallière

14 AOÛT 2019 | ECRIPLUMEMODIFIER

J’ai acheté le rosier Mme de la Vallière dans les jours qui ont suivi notre installation en Franche-Comté, début septembre 2017.
Et comme souvent pour ceux que j’ai acquis à cette époque alors que je ne savais pas vraiment où trouver ce que je cherchais, il vient de la jardinerie Leclerc proche de chez nous…. et a vécu quelque temps en pot, le temps qu’arrive la saison adaptée à sa plantation.
S’il était donc l’un des premiers arrivés, il était aussi mon premier rosier allemand.
A l’époque, je savais seulement qu’il s’agissait de plantes résistantes aux maladies et robustes.
Dès la première année, j’ai pu constater que leur réputation était largement méritée.
La plante est très saine, résiste aux maladies et notamment aux taches noires, se dresse avec élégance …
Quant à ses fleurs aux couleurs tendres, elles apportent une note d’élégance et de romantisme au jardin.
Les pétales sont couleur crème tandis que le coeur est finement rosée, avec un aspect mousseux lorsque la fleur arrive à maturité.
Son parfum est tout aussi étonnant, voire insolite: il présente des notes d’anis et de myrrhe, ce qui crée un ensemble épicé, mais plutôt léger contrairement à ce que j’en avais lu, du moins pour le mien.
Ce qui finalement tombe plutôt bien: l’anis n’est pas un parfum qui me séduit.

Ce beau rosier de la collection PARFUMA® a reçu le label ADR, considéré comme étant le plus difficile à obtenir, et créé par des créateurs de roses en 1950. Il est attribué par un jury professionnel et récompense les rosiers offrant une excellente résistance au froid, aux maladies (sans bien sûr le moindre recours aux traitement phytosanitaires), mais également un esthétisme et un parfum remarquables.
Anecdote amusante: si, en France, nous connaissons ce rosier sous son nom de Mme de la Vallière il porte un autre nom sous d’autres contrées où il s’appelle Madame Anisette.

A savoir: 

  • Type de Rosier: Rosier Allemand 
  • Obtenteur: Kordes
  • Année d’Obtention :
  • Appellation: 
  • Port: Rosiers Arbustif 
  • Famille Rosiers Allemand Hybride de Thé de type Grandiflora
  • Couleur: Crème/rose
  • Parfum: Anisé
  • Résistance aux maladies: Moyenne 
  • Hauteur: 0,80 m
  • Largeur: 0,50 m 
  • Floraison: De juin à octobre
  • Diamètre de la fleur: 8 cm.
  • Feuillage: Caduc.

Besoins:

  • Type de sol: S’adapte à tous les terrains
  • Climat: Très rustique.
  • Exposition: Soleil
  • Distances de plantation: Environ 80 cm entre chaque pied. 

D’où vient son nom?
Son nom lui a été donné en hommage Madame de la Vallière (Françoise-Louise de la Baume-Leblanc 1644-1710), première favorite officielle de Louis XIV.
Plusieurs des rosiers Kordes ont reçu les noms des principales maîtresse royales de l’Histoire… dans l’espoir qu’à leur tour, ils deviennent les « favoris » de nos jardins…